Qu’est ce que la pollution intérieure dans un logement?

La pollution de l’air est un vrai fléau dans la vie quotidienne. De plus, sa qualité a un grand impact sur la santé et le confort. Si l’air intérieur de la maison est pollué, il y aurait des conséquences massives pour les bébés et les personnes sensibles, âgées et malades. 

Les différents polluants de l’air intérieur 

Il y a les polluants chimiques qui se dégagent des matériaux de construction. Si l’habitat est encore neuf ou a été rénové dernièrement, les nouveaux matériaux comme les peintures, les produits de finition des parquets et du revêtement de sol, colles, vernis, diffusent des composés organiques volatiles. Il peut être également présent dans les différents produits de nettoyage et des parfums. Le monoxyde de carbone se dégage en une grande quantité si vous utilisez des appareils de chauffage mal entretenus ou placés dans des endroits mal aérés. Ce dernier provoque la pollution intérieure dans un logement. Celui-ci, même s’il est indolore et incolore, sa présence est une vraie nuisance. Lorsque l’intérieur est souvent humide et fermé, des moisissures se forment et polluent. Pareillement, même si les animaux domestiques sont vraiment adorables, ils émettent des allergènes.   

La pollution intérieure : les effets sur la santé 

Tout d’abord, la pollution intérieure dans un logement est parfois inévitable. Si l’habitat est proche d’un axe routier ou d’une gare routière, les gaz d’échappement sont des grands fléaux, sans oublier la fumée de tabac et les pesticides. Il y a aussi les polluants biologiques, tels que les poussières, le pollen, la fumée de bois, etc. Ces particules restent en suspension dans l’air libre et sont inhalées facilement. Les conséquences de ces derniers peuvent être immédiates qu’à long terme. Le plus souvent, l’air pollué provoque des allergies (asthme, rhinite, etc.) et des irritations au niveau des yeux, du nez, de la gorge et de la peau. Au pire, elle engendre des troubles respiratoires ou douleurs thoraciques et des maladies cardiovasculaires.

Solutions pour améliorer la qualité de l’air dans votre logement 

L’aération du domicile est tout d’abord indispensable, même l’ouvrir une quinzaine de minutes par jour est très important pour purifier l’air. Vérifiez vos équipements de chauffage, ventilation, revêtements du sol, murs et plafonds. Ces entretiens doivent être faits régulièrement. Pour éviter trop de moisissures ou la pollution intérieure dans un logement, l’ouverture des pièces souvent humides comme la cuisine, la douche et la toilette sont nécessaires. Une maison nettoyée avec des produits toxiques n’est pas bonne pour la santé alors, optez pour les articles moins polluants lors de vos achats. Pareil pour les autres produits. Il suffit de vérifier les informations données sur la boite. Réduisez aussi l’utilisation des matières synthétiques comme le plastique. L’hygiène des animaux est essentielle donc lave-les souvent.