Quelle est la signification du concept d’écurie active ?

Les chevaux sont des animaux sociaux dont les besoins sont compatibles avec la vie dans les prairies. Leurs principales activités quotidiennes consistent à trouver de la nourriture et à parcourir de longues distances. L’interférence sociale au sein d’un troupeau crée une cohérence sociale, semblable à la sécurité dans la nature, où les chevaux vivent souvent à découvert et sont parfois confrontés à des risques climatiques excessifs. Bien que la domestication du cheval ait eu un impact majeur sur sa physionomie, ses comportements et besoins naturels sont restés inchangés au fil des millénaires.

Qu’est-ce qu’une écurie active ?

Vous voulez savoir c’est quoi une écurie active ? Le concept consiste à concevoir un environnement aussi proche que possible de l’état naturel de démontage d’un cheval pour répondre à ses besoins fondamentaux : la distribution libre de nourriture, la marche, l’équitation sur la plage, le contact constant avec d’autres chevaux, l’accès à des réservoirs d’eau automatiques, le temps et l’endroit pour se détendre. En d’autres termes, les écuries actives s’appuient sur le comportement naturel du cheval pour promouvoir sa santé physique et mentale tout en respectant ses besoins radicaux.

Cet aménagement binaire aux écuries classiques est un concept d’écurie innovant développé en Autriche et en Allemagne depuis une dizaine d’années et qui commence à se développer en France pour le bien-être des chevaux et de leurs propriétaires. L’aménagement de cet espace est important pour inciter les chevaux à se déplacer sur plus de 10 kilomètres par jour. Le cheval est actif de manière naturelle et spontanée : il est autonome et cherche sa nourriture par lui-même en accédant à un environnement pratique préservé et paillé, et sélectif dans l’herbe.

Une écurie active : quels sont exactement ses points d’intérêt ?

Le propriétaire d’un cheval qui souhaite offrir à son animal un environnement en constante adéquation avec l’espèce devrait normalement créer un environnement de prairie pour l’héberger. Dans tous les cas, reconstituer ce type d’environnement chez soi serait très compliqué. C’est là qu’intervient le principe d’écurie active. Dans un box isolé, avec peu de mouvement et sans manger plus de 2 à 3 fois par jour, les écuries actives encouragent les comportements naturels par rapport à un logement séparé où les chevaux sont isolés de leurs congénères.

Dans une écurie active, les chevaux sont logés en troupeaux, ce qui leur permet d’interagir avec leurs pairs. Des dispositions raisonnables en matière de logement leur offrent des espaces équilibrés pour se déplacer jour et nuit. Les zones d’intérêt de ce concept de logement sont séparées pour produire un maximum de mouvement.

Quelles sont ses particularités ?

La particularité du concept d’écurie active réside dans son innovation technologique qui est au cœur de son fonctionnement. Il est compliqué de suivre le rythme spécifique de chaque cheval sans avoir recours à la technologie. Plusieurs équipements sont installés dans l’espace de vie : distributeurs d’aliments et de foin individuels et collectifs, réservoirs d’antigel.

Le travail d’entretien et d’assistance sera très distinct, car il est automatisé. Il consiste à vérifier le stock de foin dans les distributeurs et les mangeoires. Les chevaux sont inspectés quotidiennement et les contrôles nécessaires, tels que les bracelets, sont effectués afin d’obtenir des rations nutritives pour les chevaux. Cela permettra aussi de renforcer les capacités des jeunes apprentis dans ce domaine.

L’alimentation des chevaux est répartie tout au long de la journée via les robots concentrateurs, les minéraux et les distributeurs automatiques d’aliments. Cette gestion automatisée des automates garantit une alimentation individuelle pour chaque aliment et chaque individu. Les bénéfices sont multiples : en plus de fournir aux chevaux une alimentation plus saine en fonction de leurs besoins, la fréquence de l’alimentation peut aussi favoriser le mouvement.