Comment fonctionne un système de détection incendie ?

système de détection incendie

Un système de détection d’incendie est composé de plusieurs capteurs connectés à un panneau qui détecte les défauts et les incendies. Lorsqu’il est activé, le panneau produit un signal sonore et visuel pour indiquer qu’un défaut ou un incendie a été détecté. Cette installation doit être conforme aux normes NF qui sont des éléments techniques soumis à des normes spécifiques. La règle APSAD R7 sert souvent de référence pour la conception.

Comment fonctionne un système de détection incendie ?

Le but d’un système de détection de feu et gaz est de signaler immédiatement le début d’un sinistre. Cela permet une mise en œuvre rapide des mesures de lutte contre l’incendie et limite leur impact. Différents détecteurs peuvent rechercher divers signes de début d’incendie : chaleur, flammes, fumée et émissions de gaz.

Lorsqu’un détecteur trouve ces signes, il envoie un signal à la centrale incendie, qui déclenche une alarme. Sur le marché, vous pouvez trouver plusieurs systèmes de détection d’incendie qui peuvent être adaptés à des emplacements spécifiques. En effet, les professionnels recherchent une innovation constante dans leurs produits et procédés. L’un de leurs systèmes de signature est le SSI ou le système de sécurité incendie. Ce dispositif est contrôlé par une version traduite du signal, une partie fournit une information claire à l’utilisateur final, et l’autre partie automatise le système de protection des personnes et des biens. Découvrez plus d’informations sur le sujet via safengy.fr.

Quels sont les divers types de détecteurs sur le marché ?

Les détecteurs de fumée autonomes à piles, ou DAFF, sont très faciles à installer. Il est recommandé d’utiliser des piles au lithium plutôt que des piles alcalines. Les piles au lithium durent 10 ans, mais ces dernières seulement 2 ans. Une fois les piles épuisées, le détecteur émettra un signal pour indiquer un problème. En outre, les détecteurs alimentés par le secteur, qui sont plus difficiles à installer que le DAAF, offrent une très grande fiabilité et une alarme qui continue en cas de coupure de courant grâce à une batterie de secours. Toutefois, il est conseillé de vérifier la durée de vie de la batterie de secours lorsque vous partez en vacances.

Un système de détection interconnectable peut être filaire ou sans fil. Une fois installé, ce système de détection de feu et gaz se connecte à toutes les alarmes d’un bâtiment. Il se connecte également à l’appareil mobile d’un propriétaire ou à un service de surveillance. Lorsque l’appareil est déclenché, d’autres alarmes connectées se déclenchent aussi. Le propriétaire sera informé de tout accident via une application mobile. Ce modèle de détecteur est esthétique et fonctionne bien avec les connexions WI-FI. Cependant, il est moins fiable que d’autres détecteurs en raison de son manque de source d’alimentation.

Les systèmes domotiques utilisent trois composants distincts : les détecteurs, la source de l’information ; une unité de contrôle, ou cerveau, où les données sont traitées ; et interfaces de contrôle. Une application ou un logiciel à distance vous permet de gérer le système sans toucher physiquement aucun équipement. De plus, les détecteurs domotiques peuvent être filaires ou sans fil, ils utilisent le son ou la vidéo pour alerter les utilisateurs des problèmes.

Les détecteurs de fumée pour malentendants et sourds

En général, il y a trois sortes de fonctionnement pour ces appareils de détection de feu et gaz : les faisceaux lumineux activés par la fumée, les alarmes vibrantes sous l’oreiller et les alarmes qui émettent des sons à basse fréquence. Ces outils sont plus faciles à détecter pour les personnes malentendantes que les sons de fréquence régulière. La probabilité qu’une personne malentendante se réveille à cause d’une alarme basse fréquence est sept fois plus élevée qu’une personne réveillée par une alarme normale. Une étude indique que les vibrations fournissent les meilleurs résultats en ce qui concerne les effets de détection. Les faisceaux lumineux ne sont pas toujours efficaces et ne garantissent pas l’effet recherché. Certains détecteurs peuvent être donc connectés à des systèmes domotiques et interchangés avec d’autres appareils similaires.

Gobelets en carton : comment les personnaliser ?
Comment améliorer le recyclage sur le lieu de travail